Sept affirmations pour se reconnecter à son corps et à ses valeurs

Souvent, on a l’impression que nous sommes loin de la personne que nous voulons être. Nos croyances limitantes nous poussent à croire que l’on ne peut pas changer. Je me suis longtemps limitée dans ce que j’avais envie de faire parce que je ne m’en sentais pas capable. J’ai très longtemps cru que pour apprécier la personne que j’étais, il me fallait changer. Et comme je n’arrivais pas à le faire, je pensais que je ne m’aimerais jamais. Ce cercle vicieux me paraissait incassable.

Quand on vit depuis des années enfermés dans le même schéma, il est difficile de penser à vivre autrement. Difficile, mais pas impossible. Construire la personne que nous sommes vraiment prend du temps. Il faut être patient et apprendre à se découvrir sous un nouvel angle. Plusieurs mois après avoir lu le Miracle Morning de Hal Elrod, j’ai décidé de m’y remettre en l’appliquant entièrement. Je me suis donc penchée sur les Affirmations.

La technique des Affirmations Positives consiste à reprogrammer notre esprit et à transformer nos pensées négatives par la force de la répétition. Pilier du mouvement américain de la pensée positive, elles ont fait de nombreuses fois leurs preuves.

Comment ça marche ?

La technique des affirmations positives considère que notre corps et notre subconscient sont régies par les suggestions de nos pensées. Partant de ce principe là, nos pensées, même inconscientes, constituent nos croyances et vont jusqu’à influencer notre façon de voir et d’appréhender un événement ou un acte. Je te donne un exemple :

Si je penses que je ne suis pas capable de faire quelque chose, je vais trouver toutes les difficultés possibles pour ne pas m’engager. Si on pousse la réflexion plus loin, par principe d’auto réalisation, même si je fais des efforts pour le réaliser, j’y trouverais de nombreuses difficultés qui entraveront ma réussite.

Et c’est là que les affirmations positives entrent en jeu. Si je me répète que je suis capable, mes pensées s’orienteront de manière positive. À force de me répéter que je suis capable, je vais transformer ma croyance et influencer la manière dont j’appréhende le fait positivement.

Où trouver les affirmations positives ?

Avant de commencer mes affirmations, je pensais à tord que ça ne serait pas utile. C’est pour cela qu’après ma lecture du Miracle Morning, je ne les avais pas intégré à ma routine. Ce n’est que plusieurs mois après avoir fini le livre que j’ai sauté le pas. Après tout, la meilleure manière de vérifier si cela marche, c’est de le tester soi-même, non ?

Il existe de nombreux articles et sites internet proposant des affirmations toutes rédigées. Tu peux bien évidemment les utiliser telles quelles mais, y ajouter des éléments de personnalisations est toujours plus représentatif.

Il n’y a pas de bonnes ou de mauvaise affirmation selon moi. Cependant, il est conseillé de commencer par des suggestions qui nous paraissent bien plus réalistes. Aussi, utiliser des sonorités qui s’accordent permet d’ajouter une facilité de mémorisation et une certaine harmonie.

Comment mettre en application la technique ?

Pour que les affirmations portent leurs fruits, il faut qu’elles soient récitées d’une certaine manière. Elles peuvent être chantée, la musicalité étant connue pour être plus facile à mémoriser. Également, elles peuvent être répétées pendant une activité physique, l’effort du corps renforcera la pensée. Ou tout simplement, les réciter à haute voix. Rendre les affirmations audible nous permet de les concrétiser et de les ancrer dans nos croyances plus aisément.

Les bienfaits des affirmations

Cette technique n’est pas miraculeuse et ne te feras pas te sentir changé du jour au lendemain. Accompagnée du travail sur soi et d’autres méthodes positives, elles peut réellement être un soutient dans l’accomplissement de ses objectifs. Il faut savoir se montrer patient, bienveillant avec soi-même et accorder du temps au changement.

Les premiers temps où j’ai récité mes affirmations, j’avais l’impression que j’étais dans le faux. Et c’est absolument normal, j’ai passé des années dans la croyance du contraire de ce que j’affirmais. Force de répétition, mes croyances ont commencé à changer. Depuis que je les ai mises en place, j’ai remarqué que j’étais plus ambitieuse et que je n’avais plus peur de me lancer dans de nouveaux projets. Aussi, je vois mon estime de moi-même grandir de jour en jour. J’apprends à me faire confiance et à m’aimer.


Les sept affirmations qui m’accompagnent au quotidien

Pour créer mes affirmations, je me suis inspirée des choses que je voulais changer en moi. Ce qui se dégage de mes sept affirmations, c’est l’envie de gagner en confiance et de changer le regard que je me porte.

Bien évidemment, ces affirmations ne sont pas valables pour tout les domaines. Elle sont orienté vers l’estime se soi. Ce sont celles qui me font du bien et qui m’aide dans mes propres projets. L’objectif est de se concentrer sur ce dont nous avons réellement besoin de changer et envie d’accomplir. Si tu veux te lancer, je te conseille vivement d’adapter des affirmations à tes propres objectifs.

Je suis capable d’accomplir de grandes choses

On a tous des croyances limitantes qui nous empêchent d’entreprendre des projets. As-tu déjà eu ce sentiment que la peur d’échouer t’as dissuadé de faire quelque chose ? C’est exactement de ce sentiment qu’est née cette affirmation. J’avais l’impression que tout ce dont je rêvais était hors de porté. J’avais toujours l’impression que tout était trop loin, trop compliqué, trop cher et surtout je me dénigrais en pensant que je n’étais pas à la hauteur pour entreprendre. Cette affirmation est la première que je récite, elle ouvre ma journée et donne de la force à mon esprit d’accomplir mes projets. Peut-importe la finalité, le plus important est d’y croire et de se lancer.


Je suis une femme forte, j’ai le droit d’être triste, en colère, d’avoir peur. L’être humain est imparfait et les émotions négatives ne sont pas une faiblesse

Pendant une grande partie de mon adolescence et de ma vie de jeune adulte, je culpabilisais de ne pas être « heureuse ». J’avais honte d’être toujours triste et de broyer du noir. Nos idées reçues ont tendance à donner une image du bonheur assez faussée. Sans oublier que nous sommes dans une société de consommation qui nous apprend que, être heureux c’est être beau, posséder et ne jamais montrer nos faiblesses. C’est totalement l’antipode de ce qu’est réellement, à mon sens, le bonheur. Ressentir des émotions négatives est totalement normal. Il faut absolument accepter ces émotions pour s’accomplir, même les plus dures. Être heureux ce n’est pas que ressentir de la joie ou du plaisir. Être heureux, c’est se connaître entièrement en tant qu’être humain et accorder de l’importance à ses fragilités. Tu l’as donc compris, cette affirmation m’aide à me déculpabiliser de ces années sombres. À travers elle, je m’encourage et m’autorise à ressentir toutes mes émotions. C’est elles qui font ma force.


J’ai le droit d’être heureuse, sans aucune condition

Le bonheur n’a aucune condition, nous avons tous le droit d’y accéder. J’ai encore beaucoup de mal à me laisser-aller totalement dans la plénitude car, trop empathique, je m’interdis d’être bien si des personnes souffrent autours de moi. Pourtant, je n’ai fait aucun mal à ces personnes donc je ne suis pas responsable de leur malheur. Cette affirmation m’aide à lâcher prise et à arrêter de porter la souffrance des autres sur mes épaules. Cela ne veut pas dire que je veux être dénuée d’empathie, au contraire, cela m’apprends à me positionner pour aider l’autre sans entacher mon propre bien-être.


Je m’engage solennellement à donner le meilleur de moi-même pour protéger chaque être vivant sur cette planète

De toutes mes convictions, protéger les animaux est celle qui me suit depuis le plus longtemps. Avec les années, mes valeurs altruistes n’ont fait qu’accroître. J’ai toujours eu le sentiment que ma mission était de protéger le vivant. Même si il m’est souvent arrivé de me perdre en chemin, d’avoir l’impression que ce que je faisais ne servait à rien, mes convictions m’ont toujours animée. Aujourd’hui, cette affirmation me permet de me recentrer sur mes valeurs et de m’assurer que mes efforts ne sont pas vains. Elle me permet de me souvenir que je ne dois rien lâcher car le changement s’opère lentement et que les petits riens qui s’accumulent peuvent accomplir beaucoup de choses.


Je me fais confiance et j’ai confiance en la vie, elle m’apportera exactement ce dont j’ai besoin au bon moment

J’ai toujours énormément manqué de confiance en moi. Comme je le dis plus haut, je me suis toujours interdit d’entreprendre par peur de l’échec. Ma faible estime de moi-même à toujours été un frein à mes projets. En affirmant que je me fais confiance, je reprends le pouvoir sur ma vie. Aussi, il est, à mon sens, important de considérer que nous ne pouvons pas tout contrôler. Outre la confiance que l’on s’accorde, il faut savoir lâcher prise. Garder foi en la vie, à ce qu’elle peut apporter quand on ne maîtrise pas une situation.


Je n’ai besoin de l’approbation de personne pour m’aimer inconditionnellement

Manquer de confiance s’accompagne toujours de dénigrement de soi. Combien de fois je me suis descendu parce que je faisais des erreurs ? « Oh t’es nulle Océane » « Oh t’es con ». Je sais que je ne suis pas la seule à me dire ce genre de choses quand je rate. Cela peut paraître anodin mais ça ne l’est pas. À force de se le dire, notre esprit le prend à la lettre et c’est là qu’on perd encore plus confiance. Apprendre à s’aimer et le dire permet de faire grandir l’estime de soi. Le plus important est de réaliser que l’amour de soi ne se mérite pas. On ne doit ni omettre de conditions ni attendre l’amour où l’approbation de l’autre pour s’aimer soi. La seule personne qui nous accompagnera jusqu’à la fin de nos jours c’est nous-même. Supporterions nous de vivre aux côtés d’une personne qui nous déteste ? Évidemment que non ! La solution est donc de s’aimer, inconditionnellement.


J’aime mon corps, il est mon meilleur allier, je dois prendre soin de lui et le chérir plus que personne ne l’a jamais fait

S’aimer inconditionnellement implique aussi l’amour de son corps. L’acceptation accroît l’estime. Quand j’ai compris que personne n’avait le droit d’omettre un jugement sur mon corps, j’ai ressenti un sentiment de libération. Aussi, personne ne connaît aussi bien un corps que celui qui l’habite. J’ai enfin réalisé à ce moment là que, si personne ne pouvait connaître mon corps mieux que moi-même, j’étais la seule personne à pouvoir prendre soin de lui comme il se doit. Ainsi, j’ai voulu apprendre à connaitre mon corps, de faire de lui mon partenaire. Cette affirmation a pour objectif de faire de mon corps mon meilleur ami, un endroit où je me sens bien…